hivernage

Quand l’automne arrive et que la température extérieure oscille entre 12 et 15°C, l’heure est venue de mettre en sommeil votre piscine. C’est l’hivernage. Son but est de protéger le bassin et les installations des premières gelées.

Pour préparer son bassin pour l’hiver, plusieurs actions doivent être menées :

Nettoyage : La mise en hivernage du bassin passe tout d’abord par un grand nettoyage de la couverture d’été, du robot de nettoyage automatique et du bassin (brossage de la ligne d’eau, nettoyage des skimmers et des projecteurs).

Traitement : Pour une eau limpide au printemps, il est indispensable de traiter spécifiquement l’eau avec des produits de piscines et en particulier  un produit spécial hivernage (algicide, anti-calcaire et bactéricide). Avant d’ajouter ce produit, il convient de déterminer le taux du pH et du désinfectant dans l’eau pour ajuster la quantité des produits d’hivernage à ajouter.

Purge et vidange : Le dispositif de filtration et notamment la pompe doit être placé hors gel. Avant de stopper la circulation d’eau, le filtre doit être laver et rincer consciencieusement. Le préfiltre et la chambre de turbine peuvent ensuite être purgés. NB : Si la piscine est traitée par électrolyse au sel, la cellule doit être démontée et les électrodes détartrées.

bachesCouverture et niveau d’eau : La dernière étape de l’hivernage consiste à ajuster le niveau d’eau du bassin selon le type de couvertures ou baches d’hivernage choisie. Si votre bâche d’hiver est filtrante et non étanche, le niveau d’eau doit être abaissé pour éviter les débordements en cas de fortes pluies. Si au contraire votre bâche d’hiver est étanche et opaque, il conviendra de monter au maximum le niveau d’eau pour éviter que les eaux d’écoulement puissent former une poche trop importante sur le dessus.

Si les différentes étapes présentées ci avant sont bien respectées, à l’approche des beaux jours, les opérations la remise en route de la piscine seront simplifiées.

La remise en route au printemps

Comme pour la mise en sommeil, le réveil du bassin doit également être fait dans les règles de l’art. Il doit être fait le plus tôt possible dans la saison. Avril s’avère ainsi être la période idéale puisque les températures encore basses n’ont pas eu le temps de favoriser la prolifération des algues.

Une fois le bassin découvert, le travail commence par nettoyer les plages en allant de la margelle vers l’extérieur. Un nettoyeur à haute pression est recommandé pour cette étape puisqu’il vient à bout des mousses. Comme pour pouvoir nettoyer le bassin, la filtration doit fonctionner, la deuxième étape est de remettre les installations en route. La pompe réamorcée, la circulation d’eau peut reprendre. Il est alors temps de régénérer une eau de baignade de qualité. Une première analyse permet de contrôler le pH qu’il faudra au besoin ajuster. Ensuite, le traitement peut reprendre avec de préférence un kit chloré de choc.

Enfin, selon la couverture d’hiver que vous avez utilisé, il sera sans doute nécessaire de faire un apport d’eau neuve afin de retrouver le niveau normal de reprise pour les skimmers ou les goulottes.

Tags: